• Bienvenue

    Je m'apelle Yann Goffart, je suis né en Janvier 1977 à Blois où je réside toujours après quelques déménagements dans le Loir et Cher et en Vendée.

     

        Le premier souvenir que je garde de la peinture est un voyage scolaire, nous partions pour la capitale visiter un illustre musée. Là, dans cette ancienne gare construite pour l'exposition universelle de 1900. Au milieu de peintures très "réalistes", très "propres" ou un peu comme une "photographie idéalisée" d'une époque donnée, je tombe nez à nez avec le portrait d'un type, coiffé  d'un  chapeau. Le teint est rougeâtre  ainssi  que  son  épaisse  moustache, les traits sont brutes, presque géométriques et le décore est verdâtre réaussé d'un jaune illuminant. Le tableau se nomme Autoportrait au chapeau et le type s'appelle Paul Gauguin.

     

        A côté de ce portrait, un autre tableau, là ... un chien orange, des femmes pratiquement nues, elles aussi leur peau de femmes noires varient, tantôt au rougeâtre tantôt au verdâtre. Le décore est très vert, coupé par une masse qui ressemble vraiment à une rivière, mais l'eau y est rouge....Comment est-ce possible ? C'est un impressionniste me répond-t-on !   Après une courte explication de ce mouvement artistique, je découvre les autres : Claude Monet, Pierre-Auguste Renoir, Matisse, Derain, Van Gogh ... C'est un choc émotionnel fort, je suis faciné par les couleurs, les textures, la matière....

     

    Puis viendrons les expressionistes, les cubistes, les surréalistes....et l'art abstrait, un autre choc ; après s'être libéré des couleurs voilà que les artistes se libèrent des formes, ils ne représentent plus forcement le "réel" mais des choses encore plus intérieures, comme des tranches de rêves (ou de cauchemards).

     

        C'est pour moi l'expression de la LIBERTE absolue.

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :